biologie de reproduction

La biologie de la reproduction est une branche de la biologie médicale étudiant essentiellement la fertilité sous deux aspects diagnostique et thérapeutique.

Notre laboratoire réalise différents examens diagnostiques:  prélèvements de sperme chez l’homme (spermogramme, spermocytogramme, spermoculture, …) et prélèvement de la glaire chez la femme (test post-coïtal de Hühner)

Examen de 1ère intention dans l’exploration d’une infertilité, le spermogramme permet l’analyse des principales caractéristiques macroscopiques et microscopiques du sperme et des spermatozoïdes (volume, numération, mobilité, vitalité, morphologie).
Cette analyse ne permet cependant pas de certifier d’un pouvoir fécondant de ces spermatozoïdes.
Sa réalisation nécessite une abstinence sexuelle préalable entre 2 et 7 jours et une hyperhydratation dans les 2 jours précédents le recueil : boire 2 litres d’eau minimum.
Une série de questions sont posées au patient avant le recueil (prise de médicament, antécédents médicaux…), afin de permettre une meilleure interprétation des résultats.

Spermogramme -Spermogramme

L’un des examens clefs de l’exploration de la fertilité masculine.
Partie intégrante du bilan spermatique, il consiste à observer au microscope la morphologie des 3 trois éléments constitutifs des spermatozoïdes : la tête, la pièce intermédiaire et le flagelle.

Spermocytogramme -Spermocytogramme

Analyse bactériologique du sperme permettant d’exclure une éventuelle infection aigüe ou chronique.
Sa réalisation nécessite une hyperhydratation dans les 2 jours précédents le recueil (boire 2 litres d’eau).
La prise concomitante ou très récente (moins de 7 jours) d’antibiotiques peut fausser les résultats comme pour toutes recherches à visée microbiologique.

Spermoculture -Spermoculture

Examen de la glaire cervicale en période pré-ovulatoire et de son interaction avec les spermatozoïdes après un rapport sexuel. Il permet de dépister les infertilités de type cervical (insuffisance de production ou pH acide de mucus cervical) et parfois de suspecter la production d’anticorps anti-spermatozoïdes par la patiente.
Le prélèvement doit être réalisé en période pré-ovulatoire (par exemple au 12 ou 13ème jour du cycle pour un cycle de 28 jours) et entre 9 et 14h après le dernier rapport sexuel.

Test post-coïtal ou test de Hühner -Test post-coïtal ou test de Hühner